VTT ENGINE-LAB

VTT ENGINE-LAB

Une nouvelle marque française de VTT haut de gamme est née, Engine-Lab powered by Renault F1 Team ! Des produits innovants, efficaces et sans compromis vendus pour votre département par les CYCLES MORENO en exclusivité. Nos vélos sont conçus, assemblés et développés dans l’hexagone !

Pourquoi une nouvelle marque ?

Parce que nous sommes passionnés de VTT et de technologies et que nous sommes tous pratiquants assidus ! De cette passion est née une idée : un concept et un brevet de suspension créés il y a 10 ans.

Ce concept fut déjà exploité sous licence par des acteurs du monde du Cycle, mais, de notre point de vue, son réel potentiel et son développement n’ont pas été suffisamment poussés à leur maximum et sans compromis ! Nous croyons que le vrai potentiel de notre idée de départ n’a jamais été expérimenté et apprécié dans sa totalité.

Pour que ce concept soit démontré d’une façon optimale et jugé correctement avec toute sa valeur et à 100% de son potentiel, Engine-Lab reprend le brevet avec pour objectif de l’exploiter sans compromis sur "AIR/FUEL suspension technology".

Nous avons réussi dans cette démarche ! Notre environnement de pratiquants proches nous a poussé et encouragé à poursuivre dans cette expérience ! Vous êtes déjà nombreux à partager comme nous cet objectif ! Et à nous avoir soutenu pour le mettre en oeuvre.

Qui sommes-nous ?

Afin d’exploiter ce concept comme il le mérite, nous avons décidé de créer DirectBikes SAS, qui assure la conception, le développement, la fabrication et la commercialisation des VTT Engine-Lab powered by Renault F1 Team.

Ses fondateurs sont issus majoritairement de l’activité Formule 1 de Renault :

  • Pascal Tribotté
    • Ingénieur en Mécanique, Chef de projet R&D de Renault F1 Team pour les moteurs F1 jusqu’au RS26. A gagné 15 Championnats du Monde de F1 avec Renault, Inventeur des brevets exploités sur AIR/FUEL suspension.
  • Olivier Jauffret
    • ancien Chef de gamme au Département 2-Roues de la Division Renault Sport Technologies.
    • Olivier, qui était un des premiers fondateurs de cette société, est décédé récemment. Il restera notre partenaire et ami.
  • Brian Rall
    • Senior Manager Corporate finance chez Renault. pendant 3 ans, titulaire d’un MBA du MIT Sloan, suivi par 6 ans dans l’investissement bancaire.
  • Christophe Verdier
    • Directeur des systèmes d’information de Renault F1 Team jusqu’en 2007, 4 titres de champions du monde de F1 avec Renault, Responsable informatique de l’écurie de F1 Prost Grand Prix pendant 3 ans.
  • Han Goes
    • ancien Directeur de développement produits chez Giant Europe & Giant Inc. Taiwan. Chef de projet des cycles Giant NRS en collaboration avec Pascal Tribotté. Actuellement, fondateur de Q Square et consultant indépendant dans l’Industrie du Cycle.

Quels types de produits ?

Nous utilisons réellement les travaux de recherche en résonance, réalisés pendant plus de 10 ans au sein même de l’écurie moteur Renault F1 Team par Pascal Tribotté, notre Directeur technique, en les appliquant à nos VTT. Loin des démarches traditionnelles dans le secteur des VTT tout suspendus, nous pouvons prouver scientifiquement l’efficacité de nos concepts, et leurs impacts en terme de rendement.

Un peu d’histoire...

Les suspensions de première génération dans la catégorie des tout-suspendus utilisent une suspension arrière à bras oscillant simple, dont la roue arrière décrit un arc de cercle avec un rayon égal à la longueur du bras oscillant. Leur principal inconvénient, c’est la perte de rendement : la suspension se comprime lors des coups de pédale, ce qui allonge le mouvement de la jambe, sans pour autant transmettre plus de travail à la roue. Cette compression est amplifiée par la résonance du système ; tout ceci contraint à utiliser des ressorts et des hydrauliques assez durs pour avoir un rendement correct. Le fait que la majorité des VTT tout suspendus soit encore conçue autour des suspensions de première génération prouve que les ingénieurs en mécanique ont de sérieuses difficultés à comprendre la complexité des interactions entre l’homme et la machine.
Avec l’introduction du VPP (point de pivot virtuel), les ingénieurs ont tenté d’intégrer pour la première fois l’action du cycliste sur les pédales dans la conception de leur suspension. C’est au début de ce siècle, qu’avec le VPP, les suspensions de seconde génération sont nées. Les suspensions de seconde génération ont une cinématique qui se bloque automatiquement sous les coups de pédale. Ces suspensions permettent l’utilisation de suspensions souples tout en conservant un rendement sensiblement équivalent à un vélo rigide.
Elles ont cependant quelques inconvénients : le NRS par exemple, quoique très efficace, manque de confort, et le VPP, pour se bloquer sous l’action du pédalage ne donne pas une trajectoire optimale à la roue arrière pour l’absorption des chocs.
En 10 ans, les idées de Pascal ont sensiblement évolué et sont maintenant matures. Pendant que ses premières idées de suspension étaient utilisées par Giant, Renault Sport & Bianchi, Pascal développait déjà la nouvelle génération de son concept. C’était donc un challenge important pour lui d’améliorer substantiellement les suspensions de seconde génération.

Nous sommes passés de suspensions absorbant une partie du « coup de pédale », à des suspensions qui l’amplifie.

Notre suspension brevetée

Chez ENGINE-LAB, nous sommes donc les pionniers de la troisième génération de suspension.
Voici maintenant les suspensions qui amplifient les coups de pédales : AIR/FUEL. Ce gain n’est pas de la « magie », c’est simplement le geste sportif qui est optimisé par cette suspension.

Notre concept unique peut être décliné sur l’ensemble des disciplines du VTT, sans pour autant sacrifier en efficacité, confort, et caractéristiques comportementales du Cycle.

Notre brevet permet de réaliser des suspensions avec des propriétés exceptionnelles :

- Efficacité au pédalage (ou rendement) qui est le benchmark actuel. AIR/FUEL suspension ouvre la voie des suspensions qui améliorent le rendement.
- Confort total, car il permet de régler la suspension extrêmement souple sans nuire au rendement de pédalage.
- Absorption des chocs optimale : de part la trajectoire « naturelle » des suspensions, on est à l’optimum pour absorber les obstacles venant du sol (contrairement au VPP).
- Grande liberté de conception du cadre : seule la trajectoire de la roue arrière est brevetée. Cela permet de changer le look, d’optimiser la rigidité ou la masse sans être prisonnier d’une construction particulière de cadre.

Fil RSS

Partager sur Facebook